Les Wayüu en lutte pour la sauvegarde du territoire

Par Sarah QUILLERE

29 juin 2020 1 mn

Autrice : Sarah QUILLERE
Dans Revue d’anthropologie des connaissances 2016/4 (Vol. 10, n° 4), pages 609 à 634
Écologisation et standardisation des mythes traditionnels, reconfiguration des connaissances locales et nouveaux concepts
Sarah QUILLERÉ, après avoir réalisé un master de recherche en anthropologie écologique et politique sur les conflits fonciers dans les communautés indigènes wayuus du Nord de la Colombie, entreprend un doctorat sur les relations interethniques dans la région caraïbe de Colombie. Elle est rattachée à l’EHESS et au LISST de Toulouse.
EHESS et LISST
Maison de la recherche Université Toulouse Le Mirail

Temps de lecture estimé : 1 mn

Nous recommandons vivement la lecture de cet article qui permet une information précieuse et étayée sur la culture, les mythes et leurs évolutions au contact de la "modernité" et du monde d’aujourd’hui et , plus particulièrement, sur la notion de territoire, indispensable à la compréhension des modes de vie et de pensée du peuple wayuu  :

https://www.cairn.info/revue-anthro...

Résumé de l’article :

L’objectif de cet article est donc de démontrer comment les luttes de certaines communautés wayuu pour la sauvegarde du territoire s’inscrivent dans un processus de transnationalisation de la nature au sein duquel les connaissances locales sont reconfigurées. Nous sommes dans le Nord de la Colombie, département de La Guajira, une péninsule semi-désertique frontalière du Venezuela et territoire des communautés indigènes wayuu. Ici cohabitent, depuis les années 1970, les Wayuu et le Cerrejón, plus grande mine d’extraction de charbon à ciel ouvert du monde. Cette cohabitation de deux entités aux représentations très dissemblables a suscité des bouleversements dans l’ordre social des communautés indigènes qui luttent depuis l’arrivée de la mine pour continuer d’exister. L’enjeu de cette lutte est la souveraineté du territoire, revendiqué comme ancestral et sacré pour les uns et comme facteur de développement transnational pour les autres. C’est en effet une confrontation de deux conceptions de l’environnement que nous évoquerons ici et, à travers elles, la verticalité d’un rapport de force qui aboutit à la création d’un espace relationnel, lequel va amener les communautés à se repenser afin de se faire entendre dans l’arène globale. Nous aborderons ainsi les changements de pratiques et de discours en lien avec le territoire afin de comprendre l’écologisation du discours politique indigène et la standardisation de la trame mythique.

Le peuple Wayuu

cet article a été écrit en 2017 par Crear escuela LE PEUPLE WAYUU Wayuu, en langue wayuunaiki, (...)

Animisme et cosmologie Wayuu, conférences Philippe Descola

Deux conférences de 58 minutes chacune, données dans le cadre de plusieurs cours au Collège de (...)

ALERTE A LA CACHACA III !

Dimanche 28 mars Clarena, la leader de la communauté, nous envoie par Messenger un message en (...)

Lettre de Clarena Fonseca le 01.02.21

Clarena a écrit cette lettre afin qu’elle soit lue lors de l’Assemblée générale de l’association du (...)

La Guajira, les Wayuu, la Cachaca III

À la pointe nord de la Colombie, le département de la Guajira est une vaste péninsule entourée en (...)